fbpx

la puissance musculaire VTT

Publié par JM RYO le

La puissance musculaire VTT

Développer la puissance musculaire par les activités balistiques

Des modèles de mouvements balistiques ou semi-balistiques, tels que le squat jump , ont des productions de puissance plus élevées par rapport aux squats lourds (pourcentage plus élevé de 1RM) . Ainsi, bien que les squats lourds semblent impliquer une force relativement élevée, la vitesse du mouvement semble être inférieure à celle du squat jump  Alors, cette vitesse plus faible peut ainsi se traduire par des valeurs de puissance plus faibles

Courses et sauts pour développer la puissance musculaire

Les activités effectuées à très grande vitesse semblent également entraîner des niveaux de puissance plus faibles parce que la force serait trop faible. Notamment selon nos précédentes discussions sur la relation force-vitesse dans le muscle. Cependant, on considère que courir et sauter dans l’environnement terrestre donne lieu à des productions puissances relativement élevées. En effet, nous devons déplacer tout notre corps pour courir ou sauter contre la force gravitationnelle de la planète (notre poids corporel) . Cela signifie donc qu’une condition de vitesse et de force modérées peuvent intervenir simultanément, comme le montrent les données de squat jump au poids de corps.

Catégories : Non classéVélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *