fbpx

Deux astuces mentales pour vous faciliter vos roulage !

Publié par JM RYO le

Etes-vous mal à l’aise dès que vous voyez l’entrainement du jour ? Votre première réaction est-elle de râler, de vous plaindre ou de craindre ce que vous allez ressentir pendant l’entrainement?

Vous pouvez évidemment accepter l’idée que sortir de votre zone de confort va vous aider à vous améliorer, et faire avec. Mais cette stratégie peut ne pas fonctionner pour vous tout le temps.

Voici deux moyens rapides de réduire votre anxiété et vos craintes face au prochain roulage qui vous paraîtra inconfortable et difficile.

1. Pensez à quelque chose de plus difficile que vous avez fait dans le passé.

Peut-être avez-vous déjà rouler plus vite, effectué un nombre de tours beaucoup plus important, une durée d’entraînement plus longue, un roulage intense en plein été ou une compétition avec une concurrence très rude. Pensez à une situation « pire » que ce que vous vivez ou avez vécu !

2. Pensez à quelque chose de plus difficile que vous auriez pu avoir à faire, mais que vous ne faites pas.

Vous pourriez penser que l’entraînement aurait pu être encore plus difficile. Il pourrait y avoir encore plus de tours, plus de temps, des conditions climatiques plus difficiles, etc. Ainsi, en comparant ces deux situations, votre esprit ne considérera plus la situation actuelle comme difficile (j’utilise souvent cette méthode et elle me donne toujours l’impression que ce que je vais faire est totalement gérable).

Un roulage n’est presque jamais aussi dur ou désagréable que ce que nous pouvons penser, mais nous devons nous rappeler que nous en sommes capables et que nous POUVONS parfaitement nous en sortir et enchaîner les tours programmées !

Catégories : BmxMotoVélo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *