fbpx

Pour être un bon pilote, il faut être un bon perdant.

Publié par JM RYO le

Pour être un bon pilote, il faut être un bon perdant. 😀
Si un échec survient, considérez-le comme un défi pour un nouvel effort.
Celui qui tombe et se relève est bien plus fort que celui qui ne tombe jamais.✌️
Ne vous souciez pas du nombre de vos échecs.
Vous n’avez qu’à réussir une fois.
Un échec n’est qu’une invitation à une nouvelle tentative plus sagement entreprise.
Ceux qui tombent le plus souvent sont souvent ceux qui se relèvent le plus rapidement.
C‘est la façon dont vous faites face à l‘échec qui détermine votre bonheur et votre succès.
Un mot d’encouragement lors d’un échec vaut plus qu’une heure d’éloges après un succès.
Si vous vous inquiétez au sujet des échecs d’hier, alors les succès d’aujourd’hui seront rares.
Les peines te rendent humain. Les chutes te rendent humble. Les défis te rendent plus habile.
Ce n‘est pas la défaite, mais votre attitude d‘esprit à l‘égard de la défaite qui vous donne du mal.
Si l’on fait preuve de courage et de persistance, l‘échec devient un succès reporté dans le temps.
Il est parfois utile de tomber. Car une fois qu’on se relève, on voit les choses et les gens autrement.
Si tu ne réussis pas du premier coup, tu es comme tout le monde. C’est ce qu’on appelle apprendre.
Ne vous préoccupez pas de ce que vous avez échoué, mais de ce qui est encore possible d’accomplir.😊
Ne craignez pas l’échec. Car l’échec est le précurseur de la réussite. Rien de grand ne s’est accompli sans échec.
Faites jaillir le courage. Plutôt que de penser aux échecs d’aujourd’hui, il vaut mieux penser aux succès de demain.
Les échecs font partie de la vie. Si tu n’as jamais échoué, tu n’as jamais appris. Si tu n’apprends jamais, tu ne changeras jamais.

Catégories : Moto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *